Les secrets des centenaires : ce que les zones bleues nous apprennent

Les zones bleues, ces régions où la longévité des habitants est exceptionnelle, recèlent des secrets de longévité. En Sardaigne (Italie), à Okinawa (Japon), à Nicoya (Costa Rica), à Icarie (Grèce) et à Loma Linda (Californie), les centenaires sont particulièrement nombreux. Que font-ils différemment et qu’ont-ils à nous apprendre ?

Une alimentation végétale

Les habitants des zones bleues consomment principalement des végétaux : légumes, fruits, céréales complètes, légumineuses et noix. La viande et le poisson sont consommés en petites quantités. Ils privilégient les produits locaux et de saison et évitent les aliments industriels. En Sardaigne, par exemple, la cuisine est principalement composée de produits du potager, de haricots et de pain complet fait maison. La viande est réservée aux occasions spéciales et les repas sont souvent accompagnés de vin riche en flavonoïdes, bénéfique pour le cœur.

La modération alimentaire

Le mantra des habitants d’Okinawa, « hara hachi bu », leur rappelle de manger à 80 % de leur capacité. Cela les aide à rester minces et énergiques. Les autres zones bleues suivent également cette pratique de modération alimentaire, en privilégiant les petites portions et en évitant de manger tard le soir.

Une activité physique naturelle

Les habitants des zones bleues intègrent l’activité physique de manière fonctionnelle dans leur quotidien. Ils jardinent, cuisinent, se promènent et font du vélo. Même à un âge avancé, ils restent actifs, comme les femmes centenaires d’Okinawa qui cultivent encore leur potager.

Gestion du stress

Les habitants des zones bleues pratiquent des routines quotidiennes pour gérer le stress. En Sardaigne, ils se reposent après le dîner, tandis qu’à Loma Linda, les Adventistes observent le Sabbat. Ces habitudes contribuent à une vie moins stressante et plus équilibrée.

Sommeil suffisant

Les habitants des zones bleues dorment entre huit et dix heures par nuit et suivent un rythme naturel, se levant avec le soleil et se couchant après le coucher du soleil. Les Icariens, par exemple, font également une sieste quotidienne, ce qui réduit les risques de maladies cardiaques.

Liens sociaux solides

Les habitants d’Okinawa ont le « moai », un groupe d’amis qui se soutiennent mutuellement. Les autres zones bleues valorisent également les liens communautaires forts, où les familles vivent proches les unes des autres, créant un sentiment de sécurité et réduisant le stress.

Un objectif de vie

Avoir un but dans la vie, comme le « plan de vida » à Nicoya ou « ikigai » à Okinawa, est crucial pour une vie longue et épanouie. Ces concepts impliquent de trouver un sens à sa vie et de vivre en accord avec ses valeurs et ses talents, ce qui contribue à une existence plus heureuse et plus significative.

Conclusion

Les zones bleues nous offrent un aperçu précieux des habitudes de vie des centenaires. En adoptant une alimentation végétale, en pratiquant une activité physique régulière, en gérant le stress, en dormant suffisamment, en entretenant des liens sociaux solides et en ayant un objectif de vie, nous pouvons nous inspirer de ces régions pour mener une existence plus saine, plus longue et plus épanouie.

Lisez notre magazine pour découvrir les meilleurs conseils afin de prendre soin de vous

Schrijf je in op de nieuwsbrief!

Leuke aankoopbon exclusief voor abonnees

Je hebt je succesvol ingeschreven!